5.10.2018

Dedicaces Mai 2018

Je serais lundi 21 mai en dédicace, 
au festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo,
sur le stand des éditions Goater 

https://www.agendaou.fr/image.php?id=175146


J'accompagne le groupe Kesaj Tchave sur quelques dates de leur tournée pour dédicacer ma BD "Tsiganes, Le Paradis des Yeux", qui leur est consacrée.

samedi 19 mai
FETE DE L´INSURRECTION GITANE
à partir de 15h Parvis de la Basilique SAINT DENIS
Stand Kesaj Tchave

 https://www.insurrectiongitane.com/


mercredi 23 mai
20h30 spectacle, Salle du Grés, MARTIGUES


vendredi 25 mai
  

21h AMARO DŽIVIPEN  soirée spectacle au Théâtre Toursky, MARSEILLE
https://www.toursky.fr


samedi 26 mai
Ferme du Caussanel, AVEYRON

mardi 29 mai
dédicace à la Librairie Scop Les Volcans à Clermont-Ferrand à partir de 17 h 00.
Je ne serais pas présent mais vous pourrez rencontrer Ivan Akimov

 samedi 2 juin
  Cité nationale de l'histoire de l'immigration, PARIS

4.30.2018

Articles Tsiganes sur "Librairies Sorcières" et "Journal du Palais de la Porte Dorée"

 Mars Juin 2018 Le journal du Palais de la porte Dorée


 LIBRAIRIES SORCIERES

Un livre-CD, BD et documentaire, écrit par Johann Le Berre, co-édité par les éditions Goater et L'Oeuf, en partenariat avec l'association Yepce. L'histoire d'enfants roms de Slovaquie, auxquels la musique, le chant, la danse et la scène donnent une chance, sous l'impulsion d'Ivan et Héléna Akimov.

https://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com/attachments/large/9/7/6/005437976.jpg

Tels des conquérants joyeux et tapageurs, ils habitent la scène d'une folle présence. La musique les enveloppe, à moins que ce ne soient eux qui l'embrassent et l'étreignent. Corps libres, passionnés, occupant l'espace avec énergie, visages éclairés, rieurs, voix affirmées et puissantes, les enfants roms des Kesaj Tchavé laissent à tous ceux qui les croisent un sentiment volcanique !
C'est sans aucun doute ce que Johann Le Berre a ressenti lorsqu'en 2004, il a rencontré la troupe en Slovaquie, près de Kezmarok, dans les Hauts-Tatras. Créée par Ivan et Helena Akimov en 2000, Kesaj Tchavé rassemble des enfants et des ados des colonies tsiganes installées dans les bidonvilles, en périphérie de la ville. Ivan, ancien réfugié politique tchèque, fait le taxi entre les bidonvilles et le lycée tsigane, où les ados préparent le bac. Presque chaque jour, il emmène les plus petits rejoindre les plus grands.

Balalaïka à la main, Ivan mène les répétitions avec une fougue devenue légendaire et un optimisme redoutable. Rires, coups de gueule, chagrins, angoisses, discussions, amitié, la vie des Kesaj Tchavé est intense, fraternelle, faite de morceaux de vie quotidienne, souvent difficile, ardue... faite aussi de valises ! Car Ivan et Héléna ont réussi un tour de force. Régulièrement, les Kesaj Tchavé partent en tournée. La troupe a joué avec les Ogres de Barback, elle s'est produite à l'Olympia et continue de présenter son spectacle en France et en Europe.

Johann Le Berre reviendra souvent à Kezmarok. Consignant les récits d'Ivan, les hauts et les bas, les combats et les petites victoires - nécessaires impulsions -, les scènes ordinaires et celles d'anthologie. Accompagnant la troupe lors de ses tournées. Pour raconter cette histoire, la forme de la bande dessinée lui semble finalement la plus adéquate. Son association, Yepce, porte le projet. Les éditeurs rennais Goater et L'Oeuf y reconnaissent les valeurs qui les touchent. Tsiganes, Le paradis des yeux parait en 2017.

Tsiganes, Le paradis des yeux est d'une humanité colossale. Chez les Kesaj Tchavé, il ne s'agit pas seulement de danser, chanter, jouer de la musique et partir en tournée. Il s'agit de grandir, d'avoir confiance, de se confronter à sa dignité et de lui faire une place, de devenir quelqu'un, sans se détourner de sa culture et de son identité, mais en l'offrant tel un cadeau qui dirait, "je suis là, j'existe et vive la vie !".

Conseillé par La Librairie Sorcière La Courte Échelle de Rennes

3.27.2018

Festival de BD de Chalonnes sur Loire

Installation de l'Expo "Tsiganes, le paradis des Yeux" 

 
 Concert de nos amis Gipsy Tchave, le Dimanche à Chalonnes
et la veille à Angers


Dédicaces


 
 





1.30.2018

Festival International d'Angoulême






J'étais ce WE en dédicace pour ma BD Tsiganes, le paradis des yeux


Une photo à mon arrivée et à mon départ d'Angoulême , à l'écart de l'agitation du festival.

 Séance de dédicaces sur le stand de L'Œuf
avec Mandragore, éditrice et autrice (Ipak Yoli, L'Homme Semence).

-

Entre deux dédicaces, j'ai pu voir l'excellente exposition d'Emmanuel Guibert
à qui je dois la préface de ma BD.



Ci dessous détails de planches originales «Des nouvelles d’Alain» d'Emmanuel Guibert

Une BD sur Alain Keler, photographe (http://alain-keler.tumblr.com/)
qui dans le cadre de son travail sur les Roms
se rend  chez les Kesaj Tchave dans leur local de répétition en Slovaquie.





L'occasion de visiter aussi la magnifique exposition

Osamu Tezuka




12.20.2017

Tsiganes dans Charlie!

Article de Willem dans sa rubrique Autre chose 
dans le n°1324 de Charlie Hebdo

"Une fête" Willem





12.19.2017

12.18.2017

Chouette article sur "Tsiganes" dans Bo Doï

http://www.bodoi.info/tsiganes-le-paradis-des-yeux/


160 pages de musique tsigane. 160 pages de bonheur qui se débrouille avec le quotidien. Tel est le projet réalisé par Johann Le Berre en adaptant la correspondance d’Ivan Akimov en bande dessinée. Il dessine pour nous le parcours de ce musicien qui fait le choix de rentrer en Tchécoslovaquie en 1979. Avec sa femme, il monte, petit à petit, un groupe de musiciens et de danseurs avec les enfants de leur quartier puis des bidonvilles des environs. Les chroniques retracent les hauts et les bas de cette aventure et les difficultés auxquelles ces jeunes sont confrontés. Elle distillent également la philosophie qui anime Ivan Akimov et qu’il a lui même reçue de son maître : « Il gardait en lui ce qu’il y a de plus précieux pour un artiste, pour un homme : la liberté de chanter et jouer quand il veut, la rage de vivre le moment présent. »

tsiganes001

Le présent, c’est ce qui fait la force de ce récit : le fait que tout soit vrai, que le groupe tourne actuellement, que l’association YEPCE puisse aujourd’hui ou demain changer la vie d’un gamin, en vrai. C’est ce qui est beau et porte le livre et le disque qui l’accompagne. Enfin, c’est un travail d’information sur la culture rom sous la forme d’une quarantaine de pages supplémentaires, nourries de texte universitaire, de photos et de contextualisation.
C’est un très beau travail, plein de chaleur, de chant et d’énergie. Vivement le prochain concert !

tsiganes002